• TECH • À la découverte du Bluetooth Low Energy (BLE)

Pour mon premier article technique, j’ai décidé de vous présenter une technologie d’avenir dont tout le monde parle, mais dont l’usage est encore très limité. Il s’agit du Bluetooth Low Energy, ou BLE. Je vais donc vous présenter l’origine de cette technologie, vous aider à comprendre la différence entre Bluetooth et BLE, et vous expliquer l’intérêt de cette technologie au regard des besoins actuels de notre société.

Pour les détails techniques, rendez-vous dans quelques semaines !

Un peu d’histoire…

Le BLE est apparu pour la première fois en 2006 sous le nom de code « Wibree ou Baby Bluetooth ». Il a été conçu par les laboratoires de recherche de NOKIA dans le but de faciliter la communication et l’interopérabilité entre les différents appareils numériques comme les téléphones mobiles, les télévisions, les montres, les équipements médicaux…

Basé sur la technologie Bluetooth, le BLE consomme moins d’énergie et diffuse des ondes radios qui peuvent dépasser les 100 mètres.

En 2010 et en collaboration avec le BSIG (Bluetooth Special Interest Group), l’organisme qui standardise le Bluetooth, le BLE (ou Bluetooth Smart) naitra au sein de la spécification Bluetooth 4.0 avec ses normes spécifiques et standardisées.

 

Alors, Bluetooth ou BLE ?

Le Bluetooth classique permet de créer une liaison continue, ou plutôt un tunnel entre deux appareils, pour transférer et échanger des données sans interruption. Aujourd’hui, nous l’utilisons par exemple pour écouter de la musique, parler avec son oreillette, échanger des vidéos, des photos…

En revanche, le BLE est surtout utilisé dans le transfert périodique de petites quantités de données à courte distance pour récupérer n’importe quel type d’information légère, comme l’heure ou la température. La connexion n’est pas continue et c’est notamment grâce à cela qu’il consomme très peu d’énergie et que nous parlons de Low Energy. Pour vous illustrer sa faible consommation, rappelez-vous de la durée de vie de la batterie de votre téléphone utilisant du Bluetooth classique, quelques heures… Des composants BLE avec une pile à 1.5 V peuvent fonctionner jusqu’à 5 ans !

Du côté de NFCOM, nous pensons que ces deux technologies sont complémentaires. L’une ne remplacera pas l’autre. Elles ont chacune leurs caractéristiques, leur domaine d’intégration et surtout chacune des usages différents.

 

BLE et smartphones

Comme nous venons de le voir, le Bluetooth a évolué et même franchit un cap en nous offrant de nouveaux usages et de nouvelles perspectives grâce au BLE. C’est vrai que beaucoup d’autres protocoles de communication sans fils sont disponibles comme le WIFI Direct, le NFC, Air Play, DLNA WI-FI, mais aucune autre technologie n’offre autant de compatibilité avec des millions de smartphones, tablettes ou PC et autant de simplicité d’utilisation.

Le marché des objets connectés va exploser d’ici 2020. Les lunettes connectées, les machines à laver, les montres connectées, les téléviseurs et tous ces appareils connectés auront besoin d’interagir avec les utilisateurs. Les appareils mobiles comme le smartphone ou la tablette vont donc y jouer un rôle majeur.

Le BLE sera un moyen de communication indispensable entre l’utilisateur et son environnement connecté. Son intégration dans les appareils mobiles est une évidence, la plupart des smartphones et tablettes conçus depuis 2012 sont déjà équipés de la technologie BLE.

Le tableau ci-dessous fournit une liste des systèmes d’exploitation et une liste non-exhaustive des équipements dotés de cette technologie.

tableau systemes d'exploitation 1

Source : Customercare

 

Mon point de vue

Je pense que le BLE n’a pas fini de faire parler de lui. Avec sa simplicité d’implémentation, son intégration dans la plupart des smartphones et surtout sa faible consommation d’énergie, ce Bluetooth Smart est la technologie la plus adéquate pour communiquer et transmettre des données rapidement et facilement entre les différents objets connectés. Cependant, un peu de temps sera encore nécessaire pour le voir véritablement exploser et inonder le marché. En effet, il faut laisser le temps aux acteurs technologiques d’imaginer et concevoir des nouveaux services autour de cette technologie et de son environnement. Notre société est dans cette dynamique et a déjà déployé des services autour du BLE qui seront détaillés dans de prochains billets 😉 et qui sont résumés ici :

You may also like

One comment

  • SURE PATRICK 1 juin 2016   Reply →

    Merci Ouajdi pour ce post très clair sur une technologie qui permettra sans doute une diffusion très large en interaction avec l’internet des objets.
    Comme je reste un peu sur ma faim, j’attends avec impatience la prochaine publication où j’espère trouver les avantages comparer du BLE.
    Patrick

Leave a comment