LES MONTRES CONNECTÉES, EFFET DE MODE OU RÉEL BESOIN ?

Depuis deux ans, nous entendons beaucoup parler des montres connectées et de la révolution que celles-ci apporteraient en termes d’usages, en présentant cette innovation comme la plus importante depuis la sortie du premier iPhone.

Tous les gros acteurs du monde informatique se sont positionnés, Apple, Google, Samsung, Sony, LG… Cet enthousiasme des grandes marques nous incite naturellement à penser qu’il y a un marché important à conquérir et qu’ils ont identifié un besoin devant être comblé.

Cependant, nous avons aujourd’hui la sensation que malgré des produits plus mûrs, le marché de la « smartwatch » peine à décoller. Nous avons donc décidé de vous partager notre vision de ce produit. Techniquement, il est sans aucun doute innovant, mais cela sera-t-il suffisant pour nous séduire ?

Une montre connectée, à quoi ?

Disons qu’une smartwatch est une extension de votre smartphone accrochée à votre poignée. La montre est ainsi connectée à votre mobile et vous accédez plus facilement à une panoplie de service. Plus facilement… Cela signifie que vous n’avez plus besoin de sortir votre smartphone. Voilà ce qui nous est présenté par les spécialistes.

En entamant cette description, j’ai déjà un problème avec cet objet. Nous parlons d’extension, cela signifie que la montre a besoin de se trouver à proximité du smartphone pour fonctionner. Je vous pose donc ouvertement cette première question, pourquoi nous encombrer d’un objet supplémentaire rendant le premier inutile tout en sachant qu’il est indispensable au bon fonctionnement du second ?

Erratum : Deux fonctionnalités sont accessibles en l’absence de smartphone : L’heure et l’alarme…

 

Une montre connectée, à quoi ça sert ?

Ne tirons pas de conclusion trop rapidement. Laissons une chance à ce petit concentré d’innovation technique 😉 et penchons-nous d’abord sur les services apportés. Finalement, à quoi sert concrètement une smartwatch ?

  • À téléphoner. Oui, il parait que nous pouvons nous en servir pour téléphoner grâce à des oreillettes Bluetooth.
    Mon avis : Aucun intérêt. Ces oreillettes peuvent être connectées directement au téléphone déjà dans la poche ou dans le sac à main…
  • À améliorer notre productivité. Nous pouvons très facilement lire un email ou un sms. Il parait même que certaines montres permettent de lire un fichier Powerpoint !
    Mon avis : Fonctionnalité géniale tant au niveau de la réactivité que de la discrétion, en réunion par exemple. La possibilité d’accéder en un coup d’œil à une notification apporte une réelle valeur ajoutée à un usager occupé (situation de conduite, sport, bras chargés, etc.).
  • À suivre notre état de santé et nos performances sportives. Tout comme les bracelets connectés Fitbit, Jawbone ou autres.
    Mon avis : Même si les services apportés sont sensiblement les mêmes que ces bracelets connectés. Les smartwatch sont encore loin d’apporter la même précision. Elles ont une autonomie beaucoup plus faible. Elles sont beaucoup plus fragiles.
  • À être guidé. Les montres sont aussi capables d’afficher un itinéraire routier et la fonctionnalité mise en avant, la montre vibre lorsque nous arrivons à une intersection.
    Mon avis. Dans la voiture, je me demande bien qui se laissera guider par sa montre plutôt que l’écran GPS de la voiture ou le grand écran de son smartphone posé à côté. A pied, usage à tester
  • A prendre des photos. En déclenchant la prise de vue du smartphone.
    Mon avis : C’est fun.

 

Parmi les contraintes techniques, que je me dois d’évoquer même si je reste convaincu qu’avec le temps elles pourront être gommées, nous pouvons citer :

  • La durée de la batterie, en moyenne 24h, excepté pour la montre Pebble (ayant eu un succès honorable lors de sa campagne Kickstarter) car ils ont été assez malin pour apporter le même type de service que leurs concurrents les plus importants tout en poussant l’autonomie à 7 jours.
  • L’obsolescence du matériel, qui nous obligera à changer de montre tous les deux-trois ans d’après les spécialistes.

 

Une montre connectée, mais à acheter demain ?

Sans rentrer dans le débat que lanceront les puristes annonçant qu’une montre est un bijou avant tout, je pense que nous faisons face à un cas d’école d’une innovation technique dont l’usage n’est pas clair et qui, par conséquent, ne trouve pas son marché.

Sans enlever le côté pratique et discret, vous serez probablement d’accord avec moi pour dire que les usages identifiés sont redondants avec les services apportés par nos smartphones. En sachant que la smartwatch à besoin du smartphone à proximité pour « montrer tout son potentiel », cela signifie que la montre et le mobile vont nous apporter les même services.

Parlons donc de la redondance d’usage… Avec un raisonnement logique, presque mathématique, cela signifie que :

  • Nous porterons deux objets servant à la même chose,
  • Si deux objets ont la même utilité cela signifie que l’un des deux ne nous sert à rien,
  • Si l’un des deux ne sert à rien, je vais donc l’oublier ou même volontairement ne pas m’en servir,
  • Sachant que le smartphone est autonome et que la montre est dépendante du smartphone, je serai obligé d’avoir toujours mon mobile avec moi,
  • C’est donc la montre qui va passer à la trappe…

Je vais volontairement loin dans le raisonnement, mais l’objectif est vraiment de vous faire comprendre clairement l’enjeu de ce « doublon d’usage »…

Ensuite, tout en admirant la prouesse technologique réalisée sur ce petit objet, vous admettrez aussi (enfin je l’espère) que dans chacun des cas d’usage évoqués précédemment, il existe des produits beaucoup plus mûres, plus précis, plus petits, plus solides, moins chers et moins contraignants, répondant à un besoin précis et ne nécessitant pas nécessairement un smartphone à proximité… Ces produits, comme les bracelets connectés, ont donc un usage précis et répondent à un besoin précis, ce qui n’est pas le cas des montres connectées.

Chez NFCOM, nous qualifions cette innovation de « fun », de « cool », de « nice to have not must have »… Vous l’avez compris, nous mettons cet accessoire dans la catégorie gadget. Un gadget à un prix plutôt élevé.

Malgré tout, je pense que la montre connectée a un potentiel assez incroyable et deviendra probablement indispensable. Quand ? Tout simplement à partir du moment où elle deviendra indépendante du smartphone. En d’autres termes, lorsqu’il sera possible de créer un écosystème autour de cet objet et créer de véritables nouveaux usages.

 

Conclusion

Aujourd’hui, notre smartphone a trouvé sa place dans notre quotidien en apportant des services utiles dans chacune de nos activités, comme le transport, le tourisme, la santé, le sport et même les jeux. La valeur apportée par ce petit appareil nous a rendus accro à celui-ci.

(Petite anecdote) A tel point que j’ai déjà reçu des textos de mon entourage ressemblant à « J’ai oublié mes clés dans l’appart »… Des messages envoyés depuis leur téléphone qui lui n’a pas été oublié !

Tout ça pour dire que la pertinence de notre smartphone ne fait plus aucun doute. Le marché a explosé au cours des (bientôt) dix dernières années et il est arrivé à maturité. Il va commencer à stagner.

Mon avis, plutôt tranchant sur le sujet des montres connectées (malgré mon optimisme naturel), est donc qu’il s’agit d’une énième parade pour nous vendre en toute hâte des accessoires aujourd’hui inutiles dont le seul intérêt est de garder ouvert des opportunités illusoires de croissance de chiffre d’affaire pour ces grands groupes… La course à l’innovation technologique est passée avant le besoin utilisateur.

Certaines personnes y trouveront un intérêt dans un usage précis, mais probablement pas dans l’usage quotidien annoncé par les industriels et encore moins à ces prix-là. D’ailleurs, certaines marques ont été forcées de diviser le prix par 4 pour trouver leurs clients.

Aujourd’hui, à défaut d’être utiles, disons que ces montres connectées sont amusantes.

 

A bientôt.

Gaël

You may also like

Leave a comment