NICE PREMIUM - E-CALMAN : MÊLER CULTURE ET TECHNOLOGIE POUR LES MALADES D'ALZHEIMER

Le site Nice Premium a rédigé un article pour le lancement de l’application mobile e-Calman, développée par NFCOM et destinée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’à leurs accompagnants. L’application est opérationnelle à la Promenade du Paillon à Nice. Un article de Damien LEJADE.

 

Hier, la ville de Nice a lancé e-CALMAN. Cette application mobile permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de découvrir en détail les trois places fortes de la Promenade du Paillon. Un outil accessible, facile à utiliser et ludique.

Hier, la ville de Nice a lancé e-CALMAN. Cette application mobile permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de découvrir en détail les trois places fortes de la Promenade du Paillon. Un outil accessible, facile à utiliser et ludique.

 

La Promenade du Paillon s’ouvre sur le miroir d’eau, inondé de monde avec la chaleur encore écrasante en cette fin d’après-midi. Téléphone à la main, je lance l’application (qui nécessite le bluetooth) et une fenêtre apparaît. Ce sera le cas à chaque fois que je me trouverai devant un des trois lieux choisis par e-CALMAN, à savoir le miroir d’eau, la statue de Massena et les jeux d’enfants. Pour chaque attraction, un petit quiz m’interpelle, et je dois observer un minimum pour répondre. Il est suivi de quelques lignes de culture générale et/ou d’invitation à stimuler ma mémoire en me remémorant un souvenir. Les phrases et questions sont courtes, avec un vocabulaire le plus compréhensible possible.

 

 

Autonome et pratique

 e-CALMAN se veut autonome : une notification retentit lorsque je passe devant chaque place. Très sobre, l’écran principal est constitué du parcours de la Promenade et il suffit de toucher les icônes pour débuter un questionnaire. Je dois deviner entre autres informations le nombre de jets du miroir d’eau, ou l’animal (une baleine) formé par la grosse structure des jeux d’enfants. Des éléments simples à relever. Une partie réflexion, liée à chaque lieu, est également associée en fin de quiz. Un exercice de mémoire qui s’inscrit dans la lignée de l’application. Il me demande par exemple de me rappeler un moment fort vécu dans mon enfance dans un jardin pour les plus petits, ou faire resurgir une éventuelle ancienne discussion avec une personnalité.

 

 

Un outil qui mérite à être développé

 Quelques lignes de culture générale participent au jeu. L’application exerce ma capacité à localiser des monuments dans l’environnement immédiat. Illustration avec le miroir d’eau : je dois relever le nombre de clochers visibles depuis ma position. Je réponds correctement et des mots d’encouragement me sont parfois adressés, comme « bien joué » ou « bravo ».

Très accessible, e-CALMAN remplit sa mission : aider à découvrir sans difficulté les lieux de la Promenade du Paillon. La rapidité à laquelle je visite les lieux (20 minutes lentement) et je réponds aux questions révèle la limite de cet outil, son échelle trop petite. Impliquer d’autres places fortes culturelles niçoises viendrait compléter cet outil qui mérite à être développé.

CALMAN désigne le programme Culture Arts Loisirs pour les personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer à Nice. Il entre dans le cadre d’une politique d’ouverture des lieux culturels de la ville.

L’objectif est de faciliter leur insertion et leur participation sociale.

 

Source : Nice Premium, rédigé par Damien LEJADE

Hier, la ville de Nice a lancé e-CALMAN. Cette application mobile permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de découvrir en détail les trois places fortes de la Promenade du Paillon. Un outil accessible, facile à utiliser et ludique.

Hier, la ville de Nice a lancé e-CALMAN. Cette application mobile permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de découvrir en détail les trois places fortes de la Promenade du Paillon. Un outil accessible, facile à utiliser et ludique.

La Promenade du Paillon s’ouvre sur le miroir d’eau, inondé de monde avec la chaleur encore écrasante en cette fin d’après-midi. Téléphone à la main, je lance l’application (qui nécessite le bluetooth) et une fenêtre apparaît. Ce sera le cas à chaque fois que je me trouverai devant un des trois lieux choisis par e-CALMAN, à savoir le miroir d’eau, la statue de Massena et les jeux d’enfants. Pour chaque attraction, un petit quiz m’interpelle, et je dois observer un minimum pour répondre. Il est suivi de quelques lignes de culture générale et/ou d’invitation à stimuler ma mémoire en me remémorant un souvenir. Les phrases et questions sont courtes, avec un vocabulaire le plus compréhensible possible.

Autonome et pratique

 e-CALMAN se veut autonome : une notification retentit lorsque je passe devant chaque place. Très sobre, l’écran principal est constitué du parcours de la Promenade et il suffit de toucher les icônes pour débuter un questionnaire. Je dois deviner entre autres informations le nombre de jets du miroir d’eau, ou l’animal (une baleine) formé par la grosse structure des jeux d’enfants. Des éléments simples à relever. Une partie réflexion, liée à chaque lieu, est également associée en fin de quiz. Un exercice de mémoire qui s’inscrit dans la lignée de l’application. Il me demande par exemple de me rappeler un moment fort vécu dans mon enfance dans un jardin pour les plus petits, ou faire resurgir une éventuelle ancienne discussion avec une personnalité.

Un outil qui mérite à être développé

 Quelques lignes de culture générale participent au jeu. L’application exerce ma capacité à localiser des monuments dans l’environnement immédiat. Illustration avec le miroir d’eau : je dois relever le nombre de clochers visibles depuis ma position. Je réponds correctement et des mots d’encouragement me sont parfois adressés, comme « bien joué » ou « bravo ».

Très accessible, e-CALMAN remplit sa mission : aider à découvrir sans difficulté les lieux de la Promenade du Paillon. La rapidité à laquelle je visite les lieux (20 minutes lentement) et je réponds aux questions révèle la limite de cet outil, son échelle trop petite. Impliquer d’autres places fortes culturelles niçoises viendrait compléter cet outil qui mérite à être développé.

CALMAN désigne le programme Culture Arts Loisirs pour les personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer à Nice. Il entre dans le cadre d’une politique d’ouverture des lieux culturels de la ville.

  • L’objectif est de faciliter leur insertion et leur participation sociale.

 

Source : Nice Prenium

You may also like

Leave a comment